AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mourir noyer, c'est trop bête.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélanie Ogawa
Membre


Messages : 68
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 20
Localisation : au pays des bisounours

MessageSujet: Mourir noyer, c'est trop bête.   Dim 4 Mar - 17:15

Melanie s’ennuyait ferme dans sa chambre, elle décida donc de partir en ballade. Elle commença à prendre ses chaussures et à le attaché rien que cela lui prit dix bonne minutes. La petite attrapa une pochette noire en forme de tête de chat. Elle glissa dedans, son portable, son porte-monnaie et plein de truc pas super utile à part la petite trousse médical. Ensuite elle sortit de sa chambre puis du dortoir et enfin dehors du complexe. La jeune fille profita des rayons du soleil qui la réchauffait. La petite demoiselle déambula un moment dans les rues avant de se retrouver sur la plage. Mais comment est-elle arriver là ? Cela l’étonna un peu mais ce grand étendu bleu lui fit oublier très vite. A sa gauche, elle repéra des rochers qui s’avançaient sur la mer. Evidemment, la jeune fille voulut les escalader donc elle retira ses chaussure les talons pas facile pour grimper et se félicita d’avoir mit une robe courte sans collant. Elle commença son ascension et finit rapidement au bout. Mélanie posa ses chaussures dans un coin, elle alla de flac en flac jusqu’à dénicher se qu’elle voulait un crabe. La petite lycéenne l’attrapa sans problème. Trop contente, elle commença à sautiller, glissa tomba à la renverse dans le vide. Mel ferma les yeux très forts sachant qu’elle allait tomber et surement se noyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir noyer, c'est trop bête.   Dim 8 Avr - 14:22

[Le sujet est là depuis mars, sans compter que personne ne répond et que ce n'est pas marqué "PV" alors je me permets...]

Pour toute personne normale, il ne faisait pas un temps à se baigner aujourd'hui, il ne faisait pas assez chaud, évidemment! L'eau devait être glacée! Mais pour moi, qui avait toujours vécu en faisant toutes les bêtises possibles et imaginable, cela ne me faisait rien! J'avais beaucoup nagé dans les eaux gelées des rivières lorsque nous nous arrêtions quelque part. Aujourd'hui je n'avais rien à faire, justement, et j'avais décidé d'aller me promener en quête d'un de ces endroits comme ceux où je jouait avec mes frères. J'avais enfilé un vieux jeans troué et pas très élégant, un sweat bleu turquoise pas trop voyant: ma couleur préférée, et des baskets de marque... Je ne sais plus trop quoi... Ainsi qu'une casquette de Baseball que j'avais piqué à mon frère et dans laquelle j'avais mit mes cheveux -je le faisais souvent quand j'était petite pour cacher que j'étais une fille et aller jouer avec les autres garçons- puis j'avais préparé un sac à dos dans lequel j'avais mit mon porte-feuille, mon portable, un petit cahier, un stylo, un sweat de rechange et un MP3 avec des écouteurs neufs. Je marcha un long moment et empruntant des rues au hasard lorsque je me retrouva sur la plage. Je ne savais pas qu'il y en avait une ici et c'était vraiment très beau! Alors, je m’avança doucement sur le sable. Soudain je vis quelqu'un qui tombait... Vite, je devais aller l'aider. Je lança mon sac qui alla atterrir contre un rocher. Je me mis à courir si vite que ma casquette quitta ma tête. Je me jeta à l'eau... Ici elle ne m'arrivait pas très haut, je dirais jusqu'à la poitrine. Tant mieux, sinon j'aurai été entièrement mouillée! -Pas très grave: je ne suis jamais malade!- je rattrapa la jeune fille, perdit l’équilibre mais me redressa rapidement. Elle était plutôt légère. Je lui demanda:
"Ça va?"
Revenir en haut Aller en bas
Mélanie Ogawa
Membre


Messages : 68
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 20
Localisation : au pays des bisounours

MessageSujet: Re: Mourir noyer, c'est trop bête.   Sam 14 Avr - 15:49

Mélanie attendit la sensation de ne plus pouvoir respirer, elle s’imaginait bientôt dans le journal en titre secondaire « une lycéenne retrouver morte noyer » enfin elle n’était pas très sure pour le « lycéenne » avec sa petite taille et son poids, on la mettrait plutôt au collège, voir primaire sans aucun complexe. La mort se faisait entendre avait elle décider de la faire souffrir. Pourtant elle ne souffrait pas, elle sentait juste sa robe lourde, gorgé d’eau, c’est parfois pas pratique d’aimer les robe avec plein de dentelles, froufrou et autre… L’eau était d’ailleurs très froide mais là franchement, Mel s’en fichait tout ce qu’elle voulait c’était que tout cela se termine vite. Au bout d’un moment, une voix lui demanda si cela allait. Doucement, elle ouvra ses petits yeux roses et tomba sur une jeune fille qui la tenait. L’enfant n’arriva pas à prononcer grand-chose alors elle se contenta d’hocher la tête avant de se mettre à pleuré toutes les larmes de son corps. La môme Mélanie avait vraiment eut une peur bleu, elle ne voulait pas mourir du moins pas tout suite. Elle resta bloqué à pleuré avec la parfaite inconnu, elle ne lui avait même pas encore dit « merci ». En la regardant comme ça à pleuré, personne ne pourrait penser que cette adorable gamine avait en faite 16 ans et qu’elle était lycéenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir noyer, c'est trop bête.   Mer 18 Avr - 15:59

J'essora le bas de mon maillot après avoir déposé soigneusement la jeune fille sur le sable. A son poids et à sa taille, je lui donnais au plus 14 ans, je pensais qu'elle était plus jeune que moi. Qu'elle était au collège. Jamais je n'aurai pensé qu'elle avait un niveau de plus que moi. Ses cheveux s'étaient plaqués à son visage avec l'eau, ils étaient roses, une couleur qui était loin de me plaire mais qui lui allait plutôt bien, à elle. Je ne tarda pas à me rendre compte que ses vêtements étaient trempés. J'alal recupérer mon sac et m'assura que j'avais toujours le sweat de rechange, je me rendis compte que j'avais un short aussi, il devait être là depuis le dernier entraînement que j'avais fait. Ce jour là je ne m'étais pas changé et donc le short que j'avais prévu était resté là. Une chance que je n'étais pas très ordonnée. Je proposa à la jeune fille:
"Tes vêtements sont trempés, si tu restes comme cela tu vas prendre froid... Est-ce que tu veux que je te prête quelque chose?"
Bien entendu, je n'avais de vêtements de rechange que pour une personne mais je ne m'inquiètais pas pour moi, j'étais resistante et n'était jamais tombée malade. Jamais de ma vie. Un problème se pose tout de même: mes vêtements allaient certainement lui être trop grands puisque j'étais plus grande qu'elle et aussi... Trop large. J'espérais pouvoir trouver une solution.
Revenir en haut Aller en bas
Mélanie Ogawa
Membre


Messages : 68
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 20
Localisation : au pays des bisounours

MessageSujet: Re: Mourir noyer, c'est trop bête.   Jeu 19 Avr - 8:42

La jeune fille la déposa sur le sable. Mélanie regarda la jeune fille qui devait avoir son âge ou peut-être un peu moins…Evidemment, elle voyait plutôt mal la demoiselle. Elle regarda la jeune fille qui était partit cherche son sac à dos. Mince…Mélanie essaya de se lever mais retomba aussi tôt, zut, elle voulait absolument récupérer sa pochette, ces chaussure qui était sur le rocher. Elle soupira, ces long cheveux était collé à son visage, ses bras et sa robe, parfois elle les maudissait d’être aussi long. Sa sauveteuse lui dit qu’elle devait se changer avant de choper froid. Oui, bonne idée Mélanie n’était pas le genre de fille a résister aux maladies. Mais seule ombre au tableau, elle n’avait rien prévu pour se changer car elle n’avait pas non-plus anticiper ce petit plongeons, elle soupira de nouveau. La demoiselle qui l’avait sauvé lui demanda si elle voulait qu’elle lui prête à quelque chose. Mel la regarda vu sa taille, si elle avait un haut cela lui fera une petite robe.
- Tu aurais un haut à me prêtez, s’il te plait, cela devrait suffire à me faire une robe. Souri Mélanie avant de rougir et de demander très gêner. Je sais que j’abuse mais aurais-tu la gentillesse de monter sur les rocher pour me récupérer ma pochette et mes chaussures…
Mélanie savait que dans sa pochette, elle aurait un peigne pour peigner ces longs cheveux complètement emmêlé… Elle allait surement les attacher car comme cela, Mélanie ne pourra pas en faire grand chose. Du bout du doigt, la jeune fille caressa le sable fin n’osant pas relever les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir noyer, c'est trop bête.   Sam 21 Avr - 14:16

Aussitôt dit, aussitôt fait! J'ouvris mon sac de sport pour ne sortir mon haut de rechange. Il s'agissait d'un sweat à manche longue plutôt joli, à mon goût il était parfait d'ailleurs! Les manches étaient rayée, violettes et blanches, et le reste du vêtement était violet décoré d'une étoile blanche. Je ne portais jamais de vêtements affriolants avec des volants ou des dentelles, je préférais la simplicité car courir en robe à volant c'était un peu compliqué! En plus je ne me sentais pas bien dans ce type de vêtements, j'avais l'impression de ressembler à un clown et dieu sait que je déteste les clowns, le comble pour une fille dont les parents tiennent un cirque, c'est bien d'avoir peur des clowns! Et pourtant... Je n'avais pas peur des serpents, des araignées, des chiens, des lions mes les clowns me faisaient peur. En parlant de lions, le cirque Kirishima avait une lionne et deux lionceaux -leur père avait été vendu pour payer une nouvelle caravane après que la précedente eu été accidentée- dont je m'occupais personnellement. C'est aussi moi qui faisait leur dressage jusqu'à ce que je vienne à l'école. Pour en revenir à la situation actuelle, La jeune inconnue avis affirmer savoir qu'elle abusait de ma générosité avant de me demander si j'aurai la gentilesse de monter sur les rochers chercher ses affaires. Avant qu'elle n'eu le temps de dire ouf, j'avais grippé tel un petit singe agile pour recupérer les chaussures et la pochette de la jeune fille. En voyant les chaussures, j'avais regardé mes baskets -encore gorgées d'eau- et m'étais demandé comment elle pouvait avoir marché de l'academie à la plage avec ce genre de chaussures. Je lui avais rapporté ses affaires avec un grand sourire.

"Voilà... Au fait, je ne me suis pas présenté. Je m'appelle Saki Kirishima et je suis en seconde à la Girl Academy. Et toi?"

Je souriais toujours, j'étais de bonne humeur après tout!
Revenir en haut Aller en bas
Mélanie Ogawa
Membre


Messages : 68
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 20
Localisation : au pays des bisounours

MessageSujet: Re: Mourir noyer, c'est trop bête.   Dim 22 Avr - 9:28

A peine lui avait elle demander que la jeune fille lui tendit le sweat, qu’elle avait dans son sac. La jeune fille le prit et le regarda, il était simple mais jolie. Ce n’est pas par-ce-que elle ne s’habillait qu’avec des frous-frous et de la dentelle que Mélanie n’aimait pas le truc simple. Elle souri en remerciant la jeune fille pour ce prêt. Mel regarda autours d’elle, il n’y avait personne à part elles. Avec ces mains, elle saisit le dos de la robe et la tira pour l’enlever déjà que sec s’était pas forcement le truc le plus rapide à mettre quoi que maintenant Mélanie la mette aussi vite qu’avait besoin les autres pour s’habiller mais mouiller vous imaginer. Une fois, qu’elle l’eut enlevé, Mel ne voulu pas la posé dans le sable. Le pull sous le bras, la petite demoiselle déposa soigneusement sa robe sur un roché. Puis elle enfila le sweat comme prévu si puis-je dire, la môme Mélanie flottait dedans, il lui arrivait presque aux genoux quant au ourlait pour les manches pour être replier, ça l’était. La demoiselle brune était vraiment gentil, elle était monté rapidement récupérer la pochette et les chaussures de Mélanie. Mélanie sourie à la jeune fille vu qu’elle aussi souriait. De sa pochette en forme de tête de chat, elle sortit un petit peigne et commença à peigner sa longue chevelure rose. Elle était en train dans faire une natte quand la jeune fille se présenta ces vrais, que Mélanie ne connaissait pas son nom. Donc elle apprit que son nom était Saki Kirishima et qu’elle était en seconde à la même académie que la jeune Mel.
-Oh désolée qu’elle manque de politesse de ma part…Je m’appelle Mélanie Ogawa, enchantée. Et je suis en première aussi à la Girl Académy. Encore merci. Se présenta Mel à son tour.
Elle lui aurait bien serré la main mais là elles étaient emmêler dans ses long cheveux pour se faire un tresse. Quand elle eut finit, elle l’accrocha avec un petit élastique transparent et se leva pour tendre la main vers la jeune fille brune. A les voir comme ça, on aurait pu vu se que portait Mélanie voir une grande sœur et sa plus jeune même si en l’occurrence la plus petite avait un an de plus que la plus grande. Mélanie eut un petit rire en y pensant. Puis Mel demanda.
-Tu n’es pas blesser, j’espère. Tu es trempé vaut mieux que je te raccompagne jusqu’à l’école. Si tu as besoin de quelque chose, dis le moi d’accore je verrais se que je peux faire ?
Elle avait parlé assez vite mais cela restait compréhensible, un trait rouge s’était dessine sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir noyer, c'est trop bête.   Sam 2 Juin - 12:56

Ainsi elle s'appelait Mélanie, ce n'était pas un prénom à consonance japonaise mais à son nom de famille, je me disais qu'elle l'était quand même. Et elle était en... Première? Elle avait donc un an de plus que moi! Pas croyable. Elle était beaucoup plus petite que moi, je l'aurai vu au collège, moi. Enfin bref, si elle le disais c'était forcement vrai! Et puis, à son comportement, elle était bien mon aînée. Elle me remercia, termina d'attacher ses cheveux roses et me tendit une main que je serra comme à mon habitude. J'avais rencontré une multitude de gens -c'était là l’intérêt de vivre dans un cirque et de voyager à travers le pays- et je savais à présent que les gens ne sont ps tous pareils: taille, corpulence, accent de la région ou d'un autre pays, couleur des yeux, des cheveux, bronzage, j'avais vu toute sorte de gens et je savais qu'ils avaient tous de l'avenir. Du moins, j'aimais à le penser parce que je ne les revoyait que très rarement, mon répertoire de téléphone comptait leur numéros à tous mais je les appelait rarement, mes amis des autres collèges et écoles où j'ai été m'envoient parfois quelques messages mais je ne sais pas ce qu'il advient d'eux. Une de mes amies est tombée malade et est à l’hôpital, un autre vient de remporter un prix à une compétition sportif, untel est entré dans un orchestre, untel autre a perdu sa grand-mère. Enfin, me souvenir de tout était souvent difficile mais j'avais bonne mémoire et ne m'en inquiétait pas. Mélanie commença à s'inquiéter de savoir si j'étais blessée -c'est à cela que l'on reconnait les aînés! Le naturel revient au galop!- et remarqua que j'étais trempée. Elle décida de me raccompagner jusqu'à l'école. Je lui souris, l'air insouciante:

"Ne t'inquiète pas, je ne tombe jamais malade!"

Je me mis à rire, je crois que de toute ma vie, je n'avais été malade qu'une fois et cette fois là tout le monde s'était occupé de moi, mes frères, mes parents et les autres de la troupe. Tout le monde quoi! J'avais eu l'impression d'être le centre de la terre. Et là j'avais compris que même si j'étais une petite fille, je faisais partie de la troupe! On était une équipe. J'en souriais encore.
Revenir en haut Aller en bas
Mélanie Ogawa
Membre


Messages : 68
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 20
Localisation : au pays des bisounours

MessageSujet: Re: Mourir noyer, c'est trop bête.   Lun 17 Déc - 6:44

Bien que la jeune fille en face d’elle lui ait dit qu’elle ne tombait jamais malade, les demoiselles devaient se presser de rentrer quand même. Mon interlocutrice parut évidemment surprise quand elle apprit mon âge mais l’accepta comme une vérité pure et simple. Saki éclata de rire toute seul sous les yeux intrigués de Mel. La jeune fille aux cheveux rose attrapa sa pochette, qu’elle enfila puis s’attaqua à la mise des chaussures toujours aussi longue. Elle profita que sa sauveuse lui face confiance pour s’approcher d’elle, les mains levées vers le visage de l’autre. Doucement, elle passa ses mains sur le visage de la demoiselle dessinant ses sourcils, ces yeux, son nez, sa bouche, la forme de son visage et passa rapidement la main dans les cheveux bruns -cela elle le voyait- de la jeune fille. Quand Mélanie eut finit, elle se retira avec un grand sourire pour remercier Saki de l’avoir laissé faire. L’enfant retourna au rocher pour récupérer sa robe. Cette dernière dans une main, elle tendit l’autre à sa sauveuse pour qu’elle la saisisse. La môme Mélanie aimait tenir la main des gens, cela lui donnait l’impression des proches des autres, d’être amis avec eux. Elle avait tendance à accordée trop vite sa confiance. Malgré les mauvais tours que lui avait joués le passée, elle continuait à attribué sa confiance à de nombreuses personnes.
-Il faut qu’on rentre. Tu viens ? demanda-t-elle d’un ton joyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mourir noyer, c'est trop bête.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mourir noyer, c'est trop bête.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [St-Val] Pas trop mal ? (Mafalda)
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» HELP IL DOIT MOURIR DEMAIN YORK 14 ANS 1/2 FOURRIERE
» 2x07 : "Servir ou mourir"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Girl Academy :: Archives :: RP-
Sauter vers: